Approche féministe

Définition du féminisme 

« Mouvement de changement social qui, en intervenant sur l’ordre patriarcal, suppose une transformation profonde dans nos rapports avec la nature, dans les rapports humains, les rapports sociaux et les rapports de pouvoir. Le féminisme est dans son essence avant tout politique : il défend et promeut les droits des Femmes dans le but d’améliorer leurs conditions de vie dans une société juste et équitable », tiré du collectif du Centre de Femmes du Témiscamingue, 2001

L’analyse et l'intervention féministe 

Le Centre de Femmes contribue à définir une nouvelle société qui doit tenir compte des aspirations et des valeurs féministes. iIl intervient autant sur des attitudes personnelles qu'au niveau collectif et politique. Ce faisant, il remet en question l'idéologie sexiste1 et l'organisation patriarcale (structures, institutions, fonctionnement de notre société) qui ont pour effet de maintenir les inégalités entre les Femmes et les Hommes.

Le Centre intervient sur plusieurs fronts à la fois: changer les lois discriminatoires pour les femmes; promouvoir l'équité salariale, la liberté de choix aux plans de la sexualité et de la reproduction; dénoncer la violence sous toutes ses formes; favoriser l'accès des Femmes à la gouvernance; promouvoir des rapports égalitaires entre les Femmes et les Hommes; rappeler le rôle social et économique de l'État comme garant du bien-être de la société québécoise et de la redistribution de la richesse; développer des ressources pour favoriser et soutenir l'autonomie socio-économique des Femmes, etc.

Le Centre offre au Témiscamiennes un lieu d'appartenance, une alternative à leur isolement ainsi qu'un réseau d'éducation et d'actions. Il est un lieu de prises de conscience et d'expérimentations. Le Centre est polyvalent, ce qui lui permet d'intervenir autant en amont qu'en aval, sur plusieurs problématiques dont les principales sont l'isolement, les mutiples formes de violence y compris la violence culturelle et sociale, la santé (physique et mentale), la pauvreté et l'appauvrissement.

Ses services et ses activités sont gratuits et le Centre contribue aux frais de déplacements et de gardiennage des Femmes pour s'assurer que chacune puisse participer pleinement aux activités et au bénévolat.

Le Centre est mis sur pieds et géré par et pour des Femmes exclusivement. Les Femmes qui viennent au Centre sont considérées comme des participantes à part entière plutôt que comme des «usagères». Les travailleuses sont des Femmes qui s'engagent auprès et avec d'autres Femmes pour la réalisation du projet féministe. 

Le Centre de Femmes du Témiscamingue est membre de L'R des Centres de Femmes du Québec et il adhère à la Base d'Unité Politique (BUP) commune des 103 Centres de Femmes du Québec.

1 Par idéologie sexiste (patriarcale), on fait référence à un essemble d'idées et de croyances qui infériorisent les Femmes et les considèrent au service des hommes. De plus, les Femmes ont souvent intégré ces idées et croyances qui leur ont été inculquées à travers le processus de socialisation. 

L’orientation féministe2

C'est:

  1. Favoriser une prise de conscience des stéréotypes sexistes et des causes sociopolitiques des problèmes rencontrés individuellement. Cela a pour effet de déculpabiliser les Femmes;
  2. Avoir confiance dans le potentiel de chaque Femmes, valoriser ses connaissances, ses expériences;
  3. Démystifier le rôle des travailleuses de façon à développer des rapports égalitaires et équitables entre elles et les participantes;
  4. Soutenir les Femmes dans des démarches d'autonomie leur permettant d'acquérir plus de pouvoir sur leur vie;
  5. Respecter leur cheminement et leurs choix;
  6. Stimuler l'entraide, le soutien et la solidarité entre les Femmes;
  7. Rechercher des solutions collectives aux besoins et aux intérêts des Femmes;
  8. Susciter la participation des Femmes à la vie démocratique et sociale.

C'est aussi:

- Une approche globale et non compartimentée des problèmes des Femmes;

- Une approche d'éducation populaire autonome;

- Une lutte contre les préjugés, qu'ils soient fondés sur le sexe, l'appartenance ethnique, l'orientation sexuelle, le statut social, etc;

- Le développement d'une solidarité concrète autour de problèmes communs ou de projets collectifs.

2 L'R des centre de femmes du Québec, Base d'untié politique, juillet 1998.